Accueil Vous lisez : Les Infos Fédérales

Grève du 8 novembre 2016 : Une mobilisation d’ampleur ! Un mélange de colère et de revendications
mercredi 9 novembre 2016


Plusieurs milliers de manifestant.e.s étaient présent.e.s ce jour dans tout le pays et devant le Ministère des affaires sociales et de la santé à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-SUD : Toulouse : 5 000 manifestant(e)s, Bordeaux et Montpellier : 1 000, Strasbourg : 500, Lille, Perpignan, Nice, Avignon, Poitiers : 300,…

Le taux de gréviste était de 19 % au CHU et de 24 % au CH Laborit.

De nombreux agents étaient assignés dans les établissements et n’ont pas pu exercer leur droit de grève.

Une délégation CGT du CHU de Poitiers, du CH Laborit et de l’USD de la Vienne a été reçue à l’ARS pour porter les revendications des agents hospitaliers, de l’action sociale et du secteur médico-social.




Cette mobilisation d’ampleur, inédite par la multiplicité de ses formes d’actions, a permis à toutes les catégories professionnelles de faire entendre leurs mécontentements.

Les salarié(e)s se sont mobilisé(e)s contre la logique budgétaire d’austérité du gouvernement qui conduit à la restriction des services rendus à la population et à la dégradation de leurs conditions de travail.

Le PLFSS 2017, avec son ONDAM (Objectif National des Dépenses de l’Assurance Maladie) nettement insuffisants, vont accélérer la détérioration de notre système de Sécurité Sociale ainsi que les conditions de travail des agent(e)s et des salarié(e)s.

La mise en place des GHT et les fusions et regroupements d’établissements prévus par la loi Touraine dite de « modernisation du système de santé » entraînent la diminution et l’éloignement de l’offre de soins.

Les économies imposées (3 milliards d’euros en 3 ans) participent à la destruction du service public : 22 000 suppressions de postes et 16 000 fermetures de lits sont prévues dans les hôpitaux.

Des réductions d’effectifs drastiques touchent également l’Action Sociale et le secteur médico-social, public comme privé et associatif.

L’intersyndicale a été reçue par la directrice de la DGOS.

La seule proposition apportée fut la mise en place d’un groupe de travail sur la qualité de vie professionnelle...

Nous ne sommes plus à l’heure du constat, cette proposition représente une provocation supplémentaire.

Dans ces conditions, une intersyndicale CGT-FO-SUD se réunit le 9 Novembre 2016 pour envisager les suites à donner à cette journée d’action.

Share |